Organisation de tests utilisateur pour le projet SWIFTS 400-1000

Au début de l’été,  Multicom et Sara (Business Unit de Floralis) ont organisé des tests utilisateurs dans le cadre du projet SWIFTS 400-1000.

Ce projet concerne le développement d’un spectromètre basé sur la technologie SWIFTS. L’intérêt de cette nouvelle technologie est attribué à la puissance de calcul de ce spectromètre et la taille compacte de l’appareil de mesure. Ce produit innovant doit permettre de travailler plus efficacement sur des activités variées de spectrométrie comme par exemple l’étude et le traitement des cellules cancéreuses dans le domaine médical.

Dans ce contexte, le  but des tests utilisateurs était d’éprouver le logiciel de pilotage du spectromètre auprès d’utilisateurs potentiels. Ce logiciel étant en cours de développement, l’objectif de cette session devait permettre de contribuer au cycle de conception de l’interface en levant les problèmes majeurs d’ergonomie rencontré lors de  l’usage du logiciel de pilotage.

Pour organiser cette  session, les équipes de MultiCom et de Sara ont mis en place un protocole expérimental faisant suite à une évaluation experte permettant de lever les premières problématiques du logiciel. Au cours de ce protocole, les utilisateurs devaient mesurer la longueur d’onde de deux lasers à l’aide du spectromètre SWIFTS. Le logiciel étant en phase de développement, les tâches demandées devaient être scriptées afin de ne pas sortir du cadre opérationnel de l’application.

Pour le profil des testeurs, notre équipe a recruté sept personnes ayant un usage régulier de la spectrométrie dans leur activité professionnelle : chercheurs et doctorants en physique.

Concernant le nombre de testeurs, comme l’objectif était de lever les problèmes majeurs d’ergonomie, nous avons décidé de réduire le nombre de participant à 7 utilisateurs. Ce nombre est restreint mais suffisant pour lever les erreurs en phase  de développement comme le démontre les travaux de Tom Tullis (Measuring the User Experience, 2008).

Enfin, afin d’optimiser le recueil de données, nous avons souhaité utiliser différents outils méthodologiques comme l’observation in-situ, l’oculométrie et les entretiens post-tests. Ces données devront nous permettre de prescrire des recommandations dans le but d’améliorer l’interface initiale du logiciel de pilotage du spectromètre SWIFTS.

 

Concernant le dépouillement et l’interprétation des résultats : c’est à suivre…

Les raisons de ce billet : Swifts 400-1000 nous tient à cœur car un des objectifs de ce projet est de mettre les utilisateurs au cœur du cycle de conception du spectromètre et de son logiciel de pilotage. C’est pourquoi, nous sommes fières de contribuer à cette approche avec les équipes de conception.

Publié dans Projet Tagués avec : , ,
Un commentaire sur “Organisation de tests utilisateur pour le projet SWIFTS 400-1000
1 Pings/Trackback pour "Organisation de tests utilisateur pour le projet SWIFTS 400-1000"
  1. […] Pour plus d’informations sur ce projet, Thierry Gonthiez le présente sur le site de Floralis. La raison de ce billet : Floralis est composé de plusieurs Business Unit travaillant à la valorisation de la Recherche en collaboration avec l’Université Joseph Fourier. Le projet SWIFTS 400-1000 est un bel exemple de succès mettant en scène plusieurs acteurs et intégrant une démarche ergonomique durant tout le cycle de conception du produit. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*